éleveur-Boucher Dierendonck

Manger moins de viande mais de meilleure qualité.
Voilà la philosophie de départ qui nous a amené à collaborer avec celui que l’on appelle le sommelier de la viande, Hendrik Dierendonck.

Institution familial installée à Saint-Idesbald depuis les années 60, Dierendonck a taillé sa réputation au fil des ans, notamment lorsque le père, boucher et éleveur, s’est attelé à protéger une race bovine menacée, la rouge des Flandres à une époque, pourtant, où tout le monde ne jurait que par le blanc bleu belge.

Petit à petit et à force de relations avec les meilleurs éleveurs de France, d’Irlande ou encore d’Espagne, l’assortiment s’est étoffé avec pour fil conducteur la sélection des meilleures viandes.
Défendant une consommation raisonnée de viande, pratiquant le nose to tail (de la tête à la queue), Dierendock propose ainsi des viandes d’exception loin des élevages intensifs.

Hendrik Dierendonck est revenu aux bases du métier en s’engageant pour un retour à des animaux en pâtures et nourris à l’herbe. La traçabilité est totale et imposée. Une fois les bêtes abattues, Dierendonck laisse les carcasses maturer quelques semaines en chambre d’affinage dans des conditions très spécifiques. Ce processus permet de faire ressortir les arômes de la viande, de la rendre plus tendre et permet au gras de se diffuser dans la chair. Il met également un point d’honneur à ce que ses bêtes aient atteint minimum 6-7 ans, produit du lait et engendré des veaux.

Un partenaire et réel artisan-boucher avec qui nous partageons les valeurs de l’excellence et auprès de qui nous nous fournissons pour nos viandes bovines. En particulier la Oedslach, morceau ultime sélectionné pour sa couleur, ses marbrures de gras, son arôme, sa texture et sa structure. Il est ensuite maturé selon les techniques d’antan, combinées à leurs propres processus uniques de maturation.

Dierendonck